PCD Bretagne

Une société en ruines ?

PCD Côtes d'Armor 30 avril 2020

Une société en ruinesDepuis 2017 l’action menée par le gouvernement de la France sous le pilotage du Président de la République, dans la continuité de ce qu’il a pu souffler à l’oreille de son prédécesseur dont il fut le conseiller trahit la vision de l’Homme qui formate la société qu’il est en train de mettre en place.

  • La procréation humaine devient un processus industriel.

C’est ce qui ressort du projet de loi de bioéthique avec la PMA sans père, avec les tests génétiques prénataux et l’extension des motifs d’élimination des enfants pendant la grossesse. Le confinement lié à l’épidémie de COVID 19 a donné l’occasion de faire un pas de plus dans l’élimination prénatale. On élimine les individus non conformes ou non désirés.

  • L’individu se réduit à sa fonction économique.

La disparition des stocks stratégiques de matériels médicaux et de médicaments, la politique drastique de réduction des moyens hospitaliers montrent combien la santé des personnes a été jugée comme un domaine secondaire dans les arbitrages budgétaires.

La tendance amorcée avec l’introduction de l’euthanasie dans le projet de loi bioéthique se confirme à l’occasion de l’épidémie. Les mesures discriminatoires à l’encontre des aînés dans le droit aux traitements lourds contre le COVID 19 ainsi que l’abandon complet des pensionnaires des EHPADs sont une entrée de plain-pied dans un monde où ceux qui ne sont plus productifs sont considérés comme des bouches inutiles à éliminer.

  • L’Homme est réduit à sa dimension physique.

Le confinement de la population a limité a priori les sorties, outre les motifs professionnels et administratifs, à l’achat de denrées alimentaires et aux raisons médicales, ainsi qu’à l’exercice physique.

L’impact psychologique n’a pas été pris en compte dans la planification gouvernementale, de même que l’accès  à la culture, limité à la médiocrité des programmes proposés par les grandes chaînes de télévision.

Les liens affectifs ont été niés comme cela a été révélé par les sanctions infligées à  des gens qui ont voulu venir soutenir le moral d’un parent confiné dans un EHPAD.

La dimension spirituelle a été superbement ignorée lors du confinement. Elle est discriminée dans le déconfinement, les lieux de culte restant fermés alors que bibliothèques, médiathèques et « petits » musées seront rouverts.

  • Comment réagir ?.

L’irruption de ce virus imprévu et agressif a rappelé à tout un chacun que l’Homme avait beau disposer de technologies de plus en plus performantes, il restait vulnérable et mortel. Nos autorités gouvernementales semblent n’avoir pas perçu cette réalité.

Le virus montre que le rêve prométhéen d’un Homme affranchi des lois naturelles mises en place au cours des millénaires passés, tel que nos dirigeants veulent nous l’imposer, est une voie sans issue qui conduit notre société à sa ruine.

Il est urgent que nos concitoyens qui leur accordent encore leur confiance prennent enfin conscience de l’inhumanité du monde vers lequel on les conduit et que tous redécouvrent ce qui différencie l’Homme d’un simple agent économique, ce que des dizaines d’années de matérialisme consumériste et individualiste ont pu leur a fait oublier.

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.